mercredi 28 décembre 2016

"Apprendre à s'aimer" stage du 19 au 24 février 2017, Au coeur des Corbières, Aude

Stage créé par la section A'venir de P'ooz et dirigé par Mao Chardin, Thérapeuthe et Coach, responsable de la section Libert'aide de Po'oz.

APPRENDRE A S’AIMER du 20 au 24 février 2017 ,
Stage dirigé par Mao Chardin, Coach et Thérapeuthe
Section A’venir de Po’oz
 au cœur des Corbières et du Pays Cathare (Aude)

Le stage débutera le dimanche 20 à 16h et se terminera le vendredi 24 à 12h.
Stage dirigé par Mao Chardin, section A’venir, Association Po’oz

Pour pouvoir apprendre à s'aimer, il est nécessaire de se percevoir dans son unicité. Nous ne sommes pas que des "humains" comme les autres, nous sommes des Etres Uniques, dont la valeur ne peut être ni supérieure, ni inférieure à la valeur de qui que ce soit.
Percevoir notre corps, percevoir notre âme, percevoir notre être entier dans la 4e dimension qu'est l'Energie nous aide à nous libérer des poids, présents par le stress du quotidien, et profond, ceux qui se sont accumulés depuis l'enfance.
On peut se sentir bien, se sentir mieux, ouvrir la porte à une véritable envie d'être épanoui, et comprendre que c'est possible, sans souffrir encore pour y parvenir.
Ensemble, pendant cette semaine nous chercherons les clefs qui ouvrent la porte de votre épanouissement personnel.

Au programme de ce stage :
Apprendre à se percevoir et à se ressentir
Découvrir sa valeur
Se libérer des traumatismes de l’enfance
Apprendre à ne plus vivre angoisse et stress au quotidien 

Modalités :
Date : Dimanche 20 Février 16h00 au Vendredi 24  Février 12h00
Coût:
-         Don de 210 euros à l’association Po’oz (don déductible des impôts)
-         Tous les repas (petit déjeuner inclus) pris sur place : 100 euros
-         Hébergement possible sur place : en chambre de 2 personnes : 25 euros/nuit, en chambre single : 30 euros / nuit
-         Prise en charge et dépose Gare de Carcassonne et Narbonne possible sur demande
-          

Travailler son énergie personnelle aide à se sentir mieux, ce stage peut donc être joint  au stage «Energie des lieux : comprendre et savoir utiliser pour se ressourcer et se protéger»  également dirigé par Mao Chardin au profit de Po’oz  (infos sur le blog http://maoenergie.fr/) du 24 Février 14h00 au 26 Février 16h00* :

*Cout des 2 stages couplés : 280 euros
Tous les repas (petit déjeuner inclus) pris sur place : 140 euros
-         Hébergement possible sur place : en chambre de 2 personnes : 25 euros/nuit, en chambre single : 30 euros / nuit
Prise en charge et dépose Gare de Carcassonne et Narbonne possible sur demande



samedi 19 novembre 2016

Libert'aide disparait pour mieux renaitre

Libert'aide disparait en tant qu'association à part entière.

Elle rejoint le projet Po'oz qu'elle soutenait en devenant une section à part entière de Po'oz.

La raison : les sommes recueillies par Libert'aide intégreront totalement les comptes de Po'oz.

Ce sera une simplification de l'existant et la structure Po'oz nous permettra de développer un projet de conférence afin de mieux informer les victimes et ex victimes de pervers narcissiques et manipulateurs afin qu'elles retrouvent leur valeur, liberté et joie de vivre et d'être.

Le travail de Libert'aide lui ne disparait pas.

Je continuerai à assurer les consultations comme par le passé, avec toujours pour règle que la porte est ouverte à celui qui ne peut pas payer sa consultation.

L'esprit de Libert'aide rejoint l'esprit de Po'oz : aider à trouver le chemin de son épanouissement personnel et dans la société.

Plein de Lumière!
Mao

mardi 11 octobre 2016

L'homme qui dormait dans le froid du petit matin

Un article paru sur le blog de Mao, une réflexion qui est dans l'esprit de Libert'aide, alors nous partageons.

"8h20 ce matin, promenade de ma petite chienne sur l'espace vert réservé au bas de ma rue. Il fait bien frais encore, 3 petits degrés, les enfants partent à l'école, la ville est encore calme. Et là, derrière la petite église, dans le renfoncement d'une grille, je vois une forme enroulée dans un sac de couchage. A côté une paire de vieilles baskets, une bouteille d'eau presque vide et un sac qui semble contenir des affaires. 

Un être humain a dormi là, alors que la température a touché le zéro. Est-il vivant, est-il mort, va t'il autant que possible bien? Aller le voir ? le réveiller ? Que faire ? Je rentre vite à la maison, profondément touchée par ce que je viens de voir. 

Oh bien sûr, des SDF j'en vois depuis longtemps, j'ai même connu ces vieux universitaires devenus clochards célèbres dans la ville de ma jeunesse. J'échangeais avec eux, leur donnait un peu d'argent, mais il y a 40 ans, la misère était moindre, et de beaucoup. 

J'ai cherché ce que nous avions qui pourrait le nourrir. Alors j'ai pris le paquet entamé de brioche des enfants, une bouteille de jus d'ananas et je suis repartie vers la forme allongée. Qu'il puisse au moins se mettre quelque chose dans le ventre pour se remettre du froid et affronter ce qui serait, c'était évident, une autre longue journée.

Quand j'ai déposé mon paquet, il s'est réveillé en sursaut, apeuré. Il avait les yeux rougis du manque de sommeil. Comment peut-on bien dormir en surveillant la nuit et ses maigres affaires? En luttant contre le froid? Il n'était pas tout jeune ce monsieur, peut-être 45 ans. Combien de merci aies je entendu, et ses yeux tout étonnés de voir un peu de bonté humaine vont rester gravés dans ma tête à jamais.

Ce pauvre monsieur qui parlait un français sans accent avait la peau un peu trop foncée pour les goûts de certains, une "sale peau d'arabe" ou "d'immigré", vous savez de ceux dont on dit que "le gouvernement les loge et leur donne plein d'argent" pendant que "nos" SDF" restent dehors.

Aurais-je du m'assurer qu'il avait une bonne tête de "bien français" avant de lui venir en aide même aussi peu que je l'ai fait? Mais c'est quoi au fait une "tête de bien français" ? Moi je n'ai vu qu'un humain, un frère, réduit à dormir par terre, dans le froid, je ne dirai pas comme une bête parce que elles aussi j'essaie d'améliorer leur sort. Je dirais comme un rebut, comme les poubelles que l'on sort le soir pour être ramassées au matin. Dans quel monde vivons-nous?

Je croise régulièrement des jeunes, de l'âge de mes filles qui font la manche devant le supermarché de la ville. Chacun leur tour, vivant dans un squat connu de tout le monde ou presque. Plusieurs ont le vocabulaire, le regard de ceux qui ont poursuivi leurs études au-delà du collège.

Et pourtant ils sont là, dehors, à attendre l'aumône pour se nourrir. Non, ils n'ont pas des têtes de drogués, même si sans doute, ils fument un peu d'herbe illicite quand ils en ont, quel rêve leur reste t'il si non? Je leur donne toujours quelque chose et je suis heureuse de voir que mes filles font de même, d'elles-mêmes. Ouf ! Elles sont humaines.

Ce matin, j'ai pleuré pour ce que j'ai vu. Je pleure souvent, c'est sûr, sur la misère humaine, sur ce qui se passe à Alep et ailleurs. Mais là, était-ce le matin, le froid, son regard, je l'ignore, mais c'était encore plus dur que d'habitude. Nous avons tous un coeur, une âme, il est plus que temps d'aller les rechercher au fond des grottes noires d'égoïsme où elles se terrent celles- là. 

Nous ne pensons plus qu'à nous, à notre confort, aux quatre sous de notre porte-monnaie, à ce qui nous intéresse nous et nous oublions l'autre. Mais qui est-il sinon un autre nous-même? 

Les gens se plaignent de ce qui se passe, du fait que la planète est en perdition, qu'il n'y a plus de valeurs, de solidarité, de tas de belles choses, mais individuellement que font ils ? Que fais-tu toi qui me lis ? Es-tu sur d'être si concerné que cela ? Si altruiste que cela ?

J'en veux pour exemple le projet Po'oz que je défends, que je porte fort et haut puisque j'en suis le "porte parole". Oh qu'il est beau ce projet, que de compliments à chaque fois qu'on en parle, ou qu'on nous en fait retour. 

Mais qui donne ? Qui a pris la peine de chercher quelques euros à verser de sa carte bancaire ? Qui s’est dit ‘j’adhère » pour soutenir ?

Je les compte pour l'instant sur les doigts de la main. Et pourtant, combien viennent me demander un conseil ? une aide ? Combien l'ont déjà reçu, pas qu'une fois et gracieusement ? Alors cette humanité ? ce retour, où est il ? Sont ils fiers d’eux les « abonnés absents » ?

Je crois de plus en plus qu'il faut donner des leçons aux humains pour qu'ils comprennent. Donner sans retour ne fait que conforter la majorité dans leur égoïsme. Alors donner à celui qui n'a rien, que ce soit nourriture, argent ou temps, oui !  Encore et toujours, et personnellement, je ne suis pas prête de m'arrêter.

Mais donner à celui qui a déjà et ne sait plus ouvrir sa main pour l'autre, et dans mon cas, pour ce projet d'aide à des jeunes qui grâce à cela, eux, ne feront pas un jour la manche ou ne dormiront pas contre une grille, donner à celui-là, il n'en est plus question.

J'ai bien trop peu de temps et il y a bien trop à faire pour faire avancer le monde. Entre Po'oz, Libert'aide et l'association Autisme Loire que j'aide aussi parce qu'elle aide formidablement mon fils à vivre dans ce drôle de monde égoïste et dur, le temps restant sera bien mieux utilisé pour de belles causes et pour ceux qui sont au bout du rouleau que pour ceux qui trouvent normal d'être aidés, soutenus, sans jamais donner en retour.

Merci à la Lumière de m'avoir fait croisé ce monsieur qui m'a fait si mal. Lorsque je vis quelque chose de dur, j'envoie toujours à la Lumière la souffrance ou la colère et je lui demande en échange de m'apporter quelque chose de positif sur cette épreuve. Encore une fois, comme toujours, elle l'a fait.

Me voici plus déterminée que jamais à faire avancer Po'oz ! Plus déterminée que jamais à mettre ceux qui viendront me demander mille aides en tout genre en face de ce projet pour qu'ils apprennent le mot "échange" qui devrait être le plus beau sur ce monde afin qu'il devienne enfin véritablement "Humain ». 

En quittant cet homme, je l’ai salué en lui disant « Que Dieu vous bénisse », qu’il te bénisse aussi toi qui vient de me lire, que tu l’appelles Architecte, Lumière ou que tu n’y crois pas, que ton chemin soit beau surtout !
Plein de Lumière!
Mao"


dimanche 2 octobre 2016

Le site de l'association Po'oz est ouvert

Nous sommes heureux de vous annoncer l'ouverture du site
de l'association "Po'oz", que nous soutenons 

http://poozjeunes.weebly.com

PO’OZ, un nom, un symbole, un parcours
 
Po’oz, pour une Pause magique à l’entrée de sa vie.
Magique parce qu’elle va permettre de trouver les vraies clefs de son avenir.
Po’oz se veut un lieu en dehors du temps, en dehors de la vie de tous les jours,
comme la ballade de l’héroine du Magicien d’Oz.

Po’oz ne veut pas être une structure de plus pour de jeunes adultes qui ont décroché de la famille, des études, voire qui sont déjà partis sur les mauvais chemins, ils en existent assez.

Po’oz veut être ce qui n’existe pas encore, un lieu pour ceux qui sont au bord de ce gouffre là mais pour qui il ne faut pas grand-chose pour éviter et repartir du bon pied, des jeunes qui ont encore un environnement familial, un toit, des bases, des repères mais qui ne s’y retrouvent plus.

Un lieu pour accueillir un tout petit peu de temps des jeunes qui peuvent continuer ou reprendre études ou formation professionnelle parce qu’ils sont encore assez jeunes et que le décrochage  est seulement en route.

Un lieu pour accueillir des jeunes pour qui le dialogue familial est totalement bloqué et qui donc n’ont plus d’interlocuteur qui puisse les écouter, les entendre et leur parler.

Aider ces jeunes à comprendre pourquoi les choses en sont là et comment dépasser, comment retrouver un équilibre dans leurs relations familiales,

Les aider à regarder leur avenir, à choisir tranquillement, avec les bons outils ce qu’ils veulent faire pour gagner leur vie, quel métier, quelle formation et les aider à trouver la piste pour y parvenir

Les aider à croire en eux, à trouver au fond d’eux même leur valeur qu’ils ne voient pas. 

Les voir repartir apaisés et forts, confiant en demain pour qu’ils deviennent des adultes indépendants et épanouis, porteurs de valeurs qu’ils pourront à leur tour transmettre.

Leur permettre d’aller vers une vie qui ne sera pas une longue suite d’échecs et de déception mais une vie épanouie.



vendredi 30 septembre 2016

Etre (psycho) thérapeuthe ou coachn aider l'autre, oui, mais..

Il y a quelques jours, le soir bien tard, juste avant d’éteindre le pc, un dernier mail arrive. Et là je lis « l’autre jour,  j ai essayé de m éteindre de mettre fin à mes jours c’est mon secret j en ai parlé à personne et j ai écouté vos vidéos vous avez vraiment les mots et une voix tendre et rassurante je me suis endormi en vous écoutant et j ai eu une petite lueur d espoir ».
Je livre ce morceau de mail tel qu’il m’est arrivé. Il m’a ébranlé. J’en ai dit à voix haute « Seigneur, quelle mission ». Il y avait le sentiment profond de bonheur d’avoir aidé quelqu’un, quelque part, à remonter un peu la pente. Mais il y avait aussi l’importance de mes mots, de ce que j’ai choisi de faire, de la fragilité des êtres et de ce qu’implique aider lorsque l’on sait, par de tels mots, ce que notre aide peut apporter.
C’est un chemin particulier que celui d’ »aidant ». Il faut apprendre à se préserver de l’épuisement car le temps et l’énergie que l’on y consacre peuvent vite déborder votre vie. Il demande une attention extrème car les mots sont des médicaments miracles mais aussi des poignards mortels quand ils ne sont pas que des emplatres sur des jambes de bois, des mots inutiles qui ne changent rien.
Je ne peux envisager de répondre à la demande de l’autre en le faisant à moitié de toute façon. Je ne saurais pas le faire. J’entends, je vois, beaucoup de personnes qui se lancent dans l’aide à l’autre, dans le soutien psychologique. Elles le font avec beaucoup de bonne volonté et beaucoup d’enthousiasme, mais que de petites phrases, de conseils à l’emporte pièce, de jugement dans ce que j’entends.
On ne peut pas assener à l’autre « tu devrais faire ceci, rends toi compte de celà, tu te ments, etc. » On devrait se l’interdire. Parce que c’est cruel et inutile. De quel droit pense t’on mieux savoir que lui ce qui est bon pour lui? Aider psychologiquement, c’est permettre à l’autre de poser ses mots et sa souffrance sur la table comme un puzzle, celui de sa situation. C’est l’aider à remonter ce puzzle correctement par lui même. Ce n’est en aucun cas se dire qu’on l’a « coaché » en lui mettant des points sur les « i » parce qu’il « doit voir ».
Et pourtant cette pratique est maintenant si répandue. Livres plein de bons conseils, attitudes prêtes à l’emploi, absence de travail sur soi suffisant pour pouvoir aider l’autre sans faire inconciemment réference à son propre cas. Je me dis quand je relis ce que la personne qui m’avait laissé ce mot m’a écrit que si elle avait croisé ces aides « brutales », elle ne serait peut être plus là aujourd’hui.
Il faut faire attention à la fragilité de l’autre. Si ce qu’il ne parvient pas à dépasser nous agace, cela veut dire que nous même n’avons pas dépassé quelque chose qui lui ressemble. Et cela veut dire aussi que nous ne sommes pas prêts à aider. C’est une vieille affirmation chez moi mais je la redis toujours « on ne peut aider l’autre que après s’être suffisament aidé soi même pour ne pas avoir à souffrir en écho de ce qu’il souffre lui même ».
Aider est un magnifique chemin mais il ne faut pas le faire pour soi même, pour se sentir utile ce qui veut dire pour exister. Il faut le faire parce que c’est sa « vocation » comme d’autres choisissent de donner le bonheur par la musique ou la vie en étant médecin. Comment pourrais je cesser d’aider? Je ne le pense pas possible, mais avec le temps et une fois la guérison de mes plaies faites, je me suis rendue compte qu’aider ne peut être fait qu’en ne s’oubliant jamais.
Se donner la première place, se poser quand nécessaire, ne jamais se sacrifier pour l’autre, des règles à ne pas oublier, car comment peut on aider l’autre à trouver sa valeur si on oublie la notre?
Au plaisir toujours renouvelé de partager vos reflexions.
Plein de Lumière!
Mao

jeudi 29 septembre 2016

COURS EN LIGNE DEVELOPPEMENT PERSONNEL EN ACCES GRATUIT ET ILLIMITE

Bonjour
les cours de la plateforme "yes course libertaide" sont désormais tous accessibles gratuitement. (cliquez sur le lien ci dessous)

Cours Libert'aide Développement Personnel

N'hésitez pas à les écouter pour vous aider à trouver le chemin de votre Bonheur Intérieur!

Plein de Lumière!
Mao  pour Libert'aide

mercredi 21 septembre 2016

Adresse mail pour nous contacter

Pour nous joindre

Le mail de contact est désormais

contact.libertaide@gmail.com

Merci et à bientot!

Laurence et Mao, Thérapeuthes Libert'aide

lundi 19 septembre 2016

DECOUVRIR COMPRENDRE RESSENTIR L ENERGIE : STAGE 1ER ET 2 OCTOBRE DROME PROVENCALE

INFOS IMPORTANTES !
Stage "énergie" 1er et 2 octobre repoussé à une date ultérieure

Avec regret mais raisonnablement, je renonce, pour une raison d'évidente  trop grosse fatigue à animer le stage "Energie" des 1er et 2 octobre.
Je ne pourrais me sentir honnête en animant ce stage sans être au mieux de ma forme.
 
Il est donc reporté à une date ultérieure.
Plein de Lumière!
Mao

Pour le projet Po'oz, Stage animé par Mao, Présidente de Libert'aide 
DECOUVRIR, COMPRENDRE, RESSENTIR L ENERGIE

Stage de base (indispensable pour pouvoir suivre les stages et formations énergie)
Durée : 2 jours

Week-end des 1er et 2 octobre en Drome Provencale entre Montélimar et Privas

Participation : 60 euros; Etudiants et personnes sans emploi : 40 euros (le montant correspond à un don déductible des impots)

Participation aux frais d'hebergement et de repas pour la totalité du stage : 100 euros.
Arrivée sur place la veille possible.


Pour plus d’infos et vous inscrire : poozjeunes@gmail.com

Le programme

- Découvrir, comprendre, ressentir : Théorie et pratique

- Comprendre ce qu’énergie veut dire, ce que ça englobe, ce que c’est et ce que cela fait

- Savoir ressentir, dissocier énergie positive et négative

- Savoir se protéger et se ressourcer, se déstresser, se dégager d’énergies négatives.

- Entrevoir les différentes applications de l’énergie pour son développement personnel, aux lieux, aux évènements.

mardi 13 septembre 2016

Consultations d'aide et de soutien : Laurence nous rejoint!

Les demandes d'aide sont nombreuses et une seule personne pour y répondre, cela n'était plus possible.

Laurence nous rejoint. 

Les consultations d'aide et de soutien seront donc désormais assurés par Laurence et Mao, fonction de leurs possibles et des votres.

Ceci permettra de répondre plus vite à vos demandes et de vous aider encore mieux.

Pour nous contacter le mail demeure le même : libertaide@gmail.com

Plein de Lumière!
Mao pour Libert'aide

dimanche 11 septembre 2016

Apprendre à s'aimer, de mon chemin au votre, vers la vraie vie

Note : texte de l'enregistrement sous la video pour les personnes qui ont des difficultés avec l'audio



Aider est mon travail, mon chemin, ma vie.

On part dans l'aide à l'autre pour guérir un manque en soi. On répare chez l'autre ce qui est cassé chez nous. Mais on ne le sait pas et on peut ne pas le voir toute sa vie.

Pourtant lorsque l'autre parle, l'écho nous atteint, si écho il y a. Sa souffrance nous renvoie à notre propre souffrance. C'est un cadeau qui nous permet de travailler en nous, sur nous, pour guérir.

Ce travail je l'ai fait pendant plusieurs années, parce que pour moi il était inconcevable d'aider l'autre, de le conseiller, sans être moi même libérée de tout ce qui pouvait faire mal. J'y ai découvert la profondeur,  la paix intérieure, dont l'humain est capable.

J'ai trouvé un chemin de bien être personnel, de capacité à ne pas être impactée par tout ce qui peut venir d'agressif de l'extérieur, d'aptitude à voir ce qui appartient à autrui et ce qui m'appartient. J'ai trouvé ma valeur et j'ai appris à m'aimer.

Ce travail, je continue à aider les autres à le faire. Parce que je sais qu'au bout du voyage, il y a un merveilleux océan qui nous attend,un bateau pour prendre le large et découvrir notre monde personnel et choisir les paysages et les personnes qui pourront composer pour nous un paysage extérieur harmonieux.

Le mien, je l'ai fait seule, dans la douleur et la volonté acharnée, comme tout explorateur. Pour les autres, j'ai pu créer un chemin plus en douceur, même si, lorsque l'on plonge en soi, les larmes viendront toujours, tôt ou tard. Mais elles seront libératrices, pas juste des trop plein pour "tenir le coup".

Désormais, j'accompagne tous ceux qui viennent vers moi, je leur explique, je mets à jour pour eux et avec eux, ce qui fait leur être, je les aide à retrouver conscience de cette valeur qui est la leur, la même que tous les êtres vivants en ce monde. 

Je les soutiens dans l'affirmation de cette valeur, dans la découverte de leurs possibles et dans les premiers pas d'une nouvelle vie parfois, celle qui est librement et consciemment choisie, une vie intérieure et aussi extérieure s'ils le jugent nécessaire.

Chaque matin et chaque soir, je me pose dans la paix et la plénitude de ce travail au quotidien qui ne me déçoit jamais, qui m'apporte toujours.

Je le dis assez souvent, je suis "mystique", je crois en ce que l'on peut nommer un "Grand Architecte de l'Univers", à une harmonie de ce qui est, visible et invisible, palpable et impalpable. Je crois que tout communique et que ce que l'on nomme "l'âme " des humains aussi, heureusement.

Mais ce que je crois, je l'ai découvert par ce chemin de libération de l'être intérieur. Lorsque nous sommes enfin en paix avec nous même, nous pouvons regarder et interagir avec l'autre sans peur, sans heurt, sans besoin de combat.

La vie peut être un chemin merveilleux. C'est nous qui lui donnons un sens et notre état d'esprit génère une énergie qui, en nous enrobant, modifie l'énergie autour de nous. On dit que la poisse amène la poisse et que la chance attire la chance. C'est vrai. L'énergie positive génère une énergie positive qui va en attirer davantage, la négative fait de même à l'inverse.

Alors travailler à se libérer, à s'apaiser, à être enfin heureux avec soi même est non seulement bon pour son être intérieur mais aussi pour sa vie de tous les jours. Le chemin s'ouvre quand l'âme s'ouvre.Ce ne sont pas que des mots, c'est un phénomène que l'on pourrait dire de base, sa base étant cette énergie dont je parle tant aussi pour l'expliquer.

Prenez soin de vous, apprenez à vous aimer, aider votre enfant intérieur à grandir en vous et à rejoindre l'adulte que vous êtes devenu. C'est la clef du bonheur et d'une vie plus facile, n'en doutez pas, tous ceux qui ont fait ce bout de route là vous le confirmeront.

Alors n'hésitez pas, n'ayez plus peur, la souffrance est là et derrière, elle ne sera plus devant.
Plein de Lumière!
Mao

vendredi 9 septembre 2016

Le chemin de son Bonheur Intérieur, Aude, Bord de Mer, du samedi 29 octobre au Mardi 1er Novembre

Développement personnel

Le chemin de son Bonheur intérieur,
stage animé par Mao Chardin, Thérapeuthe

Du samedi 29 octobre au Mardi 1er Novembre, 
Sud de la France, Bord de mer méditterranée *

Il reste quelques places

Apprendre à s’aimer peut-être un parcours long et semé d’embûches parce qu’on ne parvient pas à éliminer les zones d’ombre qui nous hantent depuis presque toujours.

Je vous propose de vous emmener sur le chemin de votre Bonheur intérieur, en douceur, en profondeur, loin du stress et du « je dois faire ».

4 jours en bord de mer, avec le doux soleil d’automne pour compagnon.
4 jours de partage, d’écoute, de retours, d’exercices simples et porteurs.
4 jours pour vous poser, vous ressourcer, vous trouver et prendre en main les clefs d’un avenir heureux.

Coté pratique :
  • Lieu à préciser fonction des offres disponibles au meilleur prix pour le transport et l’hébergement. Information donnée avant la confirmation d’inscription.
  • Possibilité de vous prendre en charge à la gare TGV la plus proche (éventuellement l’aéroport), covoiturage depuis Lyon possible
  • Possibilité d’hébergement sur place (participation de 40 euros par nuit, arrivée possible le vendredi soir, départ possible le mardi matin); 20 euros pour personnes sans emploi ou étudiants en chambre partagée.
  • Nombre de participant(e)s limité à 6 personnes pour la qualité de notre travail en commun
  • Repas végétariens et sans gluten préparés et pris sur place (participation demandée 40 euros/personne pour la durée du stage. Participation de 40 euros pour la durée du stage, 20 euros pour les personnes sans emploi et étudiants.
  • Coût du stage (don déductible des impôts) : 200 euros, 100 euros pour étudiants et personne sans emploi. 
  • Tous les bénéfices iront à l’association Po’oz pour son projet d’accueil).

Pour plus d’information et vous inscrire, merci d’adresser un mail à : libertaide@gmail.com ou à mao.chardin@gmail.com



dimanche 21 août 2016

Enfant de PN, comprendre, aider son propre enfant.


Avoir un parent PN, avoir un enfant d'un(e) conjoint(e) PN.

Comprendre comment le parent PN développe sa relation à l'enfant.

Comprendre ce que l'on a vécu lorsqu'on a eu un parent PN.

Comprendre comment aider son enfant quand l'autre parent est PN.

Je souhaite que ce webinaire vous aide.


Plein de Lumière !
Mao






dimanche 14 août 2016

Calendrier des stages 2016-2017, Développement Personnel, Energie

Les bénéfices des formations sont reversés intégralement au projet Po'oz 


Nous relayons le calendrier des stages 2016-2017 dirigés par Mao Chardin et parmi lesquels vous trouverez également des stages Développement Personnel.

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus : libertaide@gmail.com


mercredi 10 août 2016

Stage : "Le chemin de son Bonheur Intérieur" Du samedi 29 octobre au mardi 1er Novembre, Sud de la France, Bord de mer méditterranée

Développement personnel

Le chemin de son Bonheur intérieur,
stage animé par Mao Chardin, Thérapeuthe

Du samedi 29 octobre au Mardi 1er Novembre, 
Sud de la France, Bord de mer méditterranée *

Apprendre à s’aimer peut-être un parcours long et semé d’embûches parce qu’on ne parvient pas à éliminer les zones d’ombre qui nous hantent depuis presque toujours.

Je vous propose de vous emmener sur le chemin de votre Bonheur intérieur, en douceur, en profondeur, loin du stress et du « je dois faire ».

4 jours en bord de mer, avec le doux soleil d’automne pour compagnon.
4 jours de partage, d’écoute, de retours, d’exercices simples et porteurs.
4 jours pour vous poser, vous ressourcer, vous trouver et prendre en main les clefs d’un avenir heureux.

Coté pratique :
  • Lieu à préciser fonction des offres disponibles au meilleur prix pour le transport et l’hébergement. Information donnée avant la confirmation d’inscription.
  • Possibilité de vous prendre en charge à la gare TGV la plus proche (éventuellement l’aéroport), covoiturage depuis Lyon possible
  • Possibilité d’hébergement sur place (participation de 40 euros par nuit, arrivée possible le vendredi soir, départ possible le mardi matin); 20 euros pour personnes sans emploi ou étudiants en chambre partagée.
  • Nombre de participant(e)s limité à 6 personnes pour la qualité de notre travail en commun
  • Repas végétariens et sans gluten préparés et pris sur place (participation demandée 40 euros/personne pour la durée du stage. Participation de 40 euros pour la durée du stage, 20 euros pour les personnes sans emploi et étudiants.
  • Coût du stage (don déductible des impôtts) 200 euros, 100 euros pour étudiants et personne sans emploi. 
  • Tous les bénéfices iront à l’association Po’oz pour son projet d’accueil).

Pour plus d’information et vous inscrire, merci d’adresser un mail à : poozjeunes@gmail.com ou à mao.chardin@gmail.com


samedi 6 août 2016

Pour le Projet Po'oz, Stage énergie, découvrir, comprendre, ressentir, les 1er et 2 octobre en Drome Provencale

Pour le projet Po'oz, Stage animé par Mao, Présidente de Libert'aide 
 
STAGE DECOUVRIR, COMPRENDRE, RESSENTIR L ENERGIE

Stage de base (indispensable pour pouvoir suivre les stages et formations énergie)
Durée : 2 jours

Week-end des 1er et 2 octobre en Drome Provencale à coté de Montélimar.

Participation : 60 euros; Etudiants et personnes sans emploi : 40 euros (le montant correspond à un don déductible des impots)

Possibilité d’hébergements sur place et à proximité.

Pour plus d’infos et vous préinscrire : poozjeunes@gmail.com

Le programme
- Découvrir, comprendre, ressentir : Théorie et pratique
- Comprendre ce qu’énergie veut dire, ce que ça englobe, ce que c’est et ce que cela fait
- Savoir ressentir, dissocier énergie positive et négative
- Savoir se protéger et se ressourcer, se déstresser, se dégager d’énergies négatives.
- Entrevoir les différentes applications de l’énergie pour son développement personnel, aux lieux, aux évènements.